Autour de la Brasserie

Le Phare de Verzenay

Né en 1875, Joseph Goulet est à l’origine de la construction de ce phare. Cet homme entreprenant et inventif crée sa propre maison de champagne en 1909 et associe sa marque à une ambiance de fête, typique des années folles.

Il fit construire au milieu d’un océan de vignes le phare de la Montagne de Reims, un édifice imposant et étonnant de 25 mètres de haut. A son sommet, une lanterne rotative qui émet un rayon lumineux, balayant ainsi la plaine de Champagne. Au pied de cet édifice, Joseph Goulet fait aussi construire un théâtre de plein air, un restaurant ainsi qu’une guinguette. Le phare devient rapidement le lieu de rencontre des Rémois et des Sparnaciens (habitants d’Epernay).

Le phare est utilisé par l’armée française pendant la première guerre mondiale comme tour d’observation. Seul le béton armé a résisté aux tirs d’obus, puis le phare est tombé dans l’oubli.

En 1987, le phare est racheté par la commune de Verzenay à la maison de champagne jusqu’alors propriétaire des lieux. La commune s’associe alors au Pars Naturel Régional de la Montagne de Reims pour un projet de réhabilitation du phare.

En 1994, la communauté de communes Vesnes Montagne de Reims prend en charge le projet de construction d’un écomusée de la vigne. Un an plus tard, en 1995, cette même communauté engage pour plus de deux millions d’euros de construction pour le musée de la Vigne en Champagne.

Ce musée ouvrira ses portes le 3 Octobre 1999.

Les Faux de Verzy

La Forêt Dominicale de Verzy est la principale réserve mondiale de faux, et elle reçoit plusieurs centaines de milliers de visiteurs pas an. Les faux sont des hêtres tortillards à l ‘allure très particulière, avec des rameaux et branches tortueux et aux formes singulières et dont l'origine reste encore obscure pour les botanistes. Ces arbres attisent la curiosité des visiteurs et touristes.

Beaucoup de mythes sont associés à ces faux, notamment liés aux moines vivant auparavant dans l’abbaye de Saint Basle. Les plus anciennes descriptions connues de ces arbres remarquables datent de 1664. Les moines les auraient multipliés par  marcottes et transplantés en forêt pour faire un véritable « jardin botanique ». En se rendant avec Charles VII de France à l’abbaye de Saint Basle, Jeanne d’Arc serait montée dans les branches d’un fau à Verzy et s’y serait assise. Vraie ou pas, l’anecdote témoigne du fourmillement de légendes qui a entouré pendant des siècles ces hêtres tortillards, qui restent encore aujourd’hui un mystère pour les scientifiques.

Aujourd’hui, le nombre de ces arbres est estimé à plus de 800.

Reims

Jean de La Fontaine disait : « Il n’est de cité que je préfère à Reims : c’est l’ornement et l’honneur de la France ».

Surnommée « la cité des sacres » ou « la cité des rois », Reims est une ville chargée d’histoire. Le Roi Clovis fut baptisé par Saint Rémi sur le futur emplacement de la cathédrale de Reims, aujourd’hui mondialement connue. Depuis, un grand nombre de Rois français carolingiens puis capétiens furent sacrés dans cette cathédrale, pendant plus de dix siècles.

La ville de Reims est désignée « Ville d’Art et d’Histoire » et compte trois sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO : la cathédrale de Reims mais aussi la basilique et abbaye Saint Rémi ainsi que le palais du Tau. La ville de Reims possède un grand nombre de monuments historiques classés et une politique active de mise en valeur de son patrimoine matériel et immatériel.

La ville de Reims offre également la possibilité de visiter des musées dont le plus ancien est le Musée des beaux arts de la rue Chanzy, fondé en 1794. On peut également citer le musée Saint Rémi, consacré à l’histoire et à l’archéologie de Reims ainsi que le musée de la Reddition, lieu ou fut signée la capitulation du IIIe Reich le 7 Mai 1945.

Même si la ville de Reims compte peu de vignes, elle fait partie des cités emblématiques de l’économie du Champagne. Les maisons présentes à Reims exportent plus de 80 millions de bouteilles de champagne chaque année. On peut notamment y trouver le siège des champagnes G.H. Mumm, Taittinger-Irroy, Krug, Vranken-Pommery, Henriot ou encore Louis Roederer. Sous la ville, on compterait en tout plus de 250km de caves de champagne.

Epernay

Implantée au cœur d’une grande région viticole, l’histoire d’Epernay ainsi que son économie est très liée au champagne depuis le XVIIIe siècle. Le champagne est donc son principal atout touristique, mais aussi son produit phare et le moteur de son dynamisme. Comme l’a écrit Victor Hugo, « Epernay, c’est la ville du vin de Champagne. Rien de plus, rien de moins. Mais Epernay est également une commune qui possède de nombreux édifices historiques.

La ville d’Epernay accueille chaque année des événements souvent liés au champagne. On peut notamment citer :

  • La Saint-Vincent, le 22 Janvier, où un défilé en costume traditionnel champenois est organisé dans la ville pour fêter le Saint-Patron des vignerons
  • Les nuits de l’avenue de Champagne, de mi-juillet à début septembre, où des spectacles sont organisés par les maisons de champagne
  • Le festival Habits de lumière, durant lequel la ville célèbre son patrimoine culturel et gastronomique lors du deuxième weekend de décembre.

La notoriété de la ville, due à la production de champagne, fait qu’Epernay attire environ 500 000 visiteurs par an. Parmi les maisons de champagne les plus connues, on peut notamment citer les maisons :

  • Moët et Chandon
  • Perrier-Jouët
  • Mercier
  • Nicolas Feuillatte
  • Boizel

L’avenue de Champagne est probablement l’activité touristique la plus réputée d’Epernay. La maison Mercier et son célèbre tonneau, la maison Moët et Chandon et son orangerie ou encore l’emblématique tour de la maison De Castellane sont notamment présents sur cette avenue. Il est bien entendu possible de visiter ces caves et de participer à des dégustations. Au total, c’est plus de 110 kilomètres de caves, d’une profondeur comprise entre 20 et 40 mètres, qui se trouvent sous cette unique avenue. Ces caves, remplies de bouteilles, octroient à cette avenue le surnom d’« avenue la plus riche du monde ».

Chalons-en-Champagne

Surnommée la Venise pétillante, Châlons-en-Champagne est une ville où l’eau est omniprésente. La ville est en effet bâtie sur un entrelacs de canaux et de rivières, dont les principaux sont la Marne, le canal latéral à la Marne, le Mau et le Nau. Cette ville propose de nombreuses activités touristiques, dont certaines sont liées à l’eau.

Par exemple, l’Eau’dyssée, une balade en barue qui permet de découvrir le cœur historique de la ville, mais aussi l’architecture et les paysages de cette charmante cité. Cette balade passe notamment par le couvent Sainte-Marie et une succession de ponts : le pont des archers, le pont des mariniers, le pont de la Petite Poissonnerie ainsi que le pont de Putte-Savate. L’été, la ville propose Matamorph’eau’ses, une balade cette fois nocturne où les ponts et monuments se parent de lumières.

La ville de Châlons-en-Champagne compte également deux monuments classés au patrimoine mondial de l’UNESCO : au titre des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle : la Basilique Notre-Dame de l’Epine et l’Eglise Notre-Dame-en-Vaux.

Châlons-en-Champagne est également la capitale du cirque ! Elle fait partie des sept villes françaises à posséder un cirque en dur, contruit en 1899. Pendant les deux premières semaines de décembre, le spectacle de fin de promotion de l’Ecole Supérieure des Arts du Cirque a lieu, avant que la troupe n’entame une tournée naitonale, voire internationale. En juin, c’est au tour de FURIES, le festival des arts du cirque et de la rue d’avoir lieu. Le centre-ville de Châlons-en-Champagne se transforme alors en cirque géant : des décors et spectacles surprenants ont lieu partout dans la ville.

Malgré son nom évocateur, Châlons-en-Champagne ne dispose que d’une seule et unique maison de champagne : la maison Joseph Perrier, dont les caves s’étirent sur plus de trois kilomètres. Cependant, ses crayères, vieilles de 2000 ans, sont historiques et ont la particularité de ne pas être en sous sol, abritées par la colline surplombant la maison qui joue parfaitement son rôle de régulateur climatique naturel.

Châlons-en-Champagne est aussi un point de départ idéal pour parcourir les 600 kilomètres de la Route du Champagne !

Consultez également :

  • phone03 66 88 25 02
  • placeHameau de Vertuelle
    51150 LOUVOIS
  • mail

Réseaux sociaux